Suggéré par Vanessa
Temps de lecture : 3 min

S’évader à quelques pas de ma porte ! Avant la crise sanitaire que nous subissons tous, nous aspirions à « partir », partir pour découvrir d’autres terres. Mais peut-être que les restrictions sont, quelque part, une belle opportunité pour découvrir tout simplement ce qui nous entoure ?

le castellas-saint-hilaire d’ozilhan

À la (re)découverte de la Destination Pays d’Uzès Pont du Gard ! C’est ce qui est arrivé, le weekend dernier. En fait, comme tous les weekends qui passent, nous sommes à la recherche de sentiers de randonnée pouvant convenir à notre tribu. Nous sommes 4, deux adultes et deux enfants dont le plus petit a bientôt 4 ans.

Notre projet de randonnée s’oriente vers Saint-Hilaire-d’Ozilhan. On se gare chemin de la Sabatière. Puis on emprunte le sentier « La Sabatière ». Au tout premier croisement, on prend sur la gauche, on longe « Les Côteaux des Anesses de la Sabatière » où des ânes ont l’air surpris de nous voir passer près de chez eux. On se laisse guider par le tracé jaune, on emprunte un sentier où on nous annonce que des chèvres peuvent être en liberté, il est conseillé sur un panneau en bois de « tenir son chien en laisse ». Au grand regret de nos enfants, nous n’en n’avons croisé aucune…

C’est à partir d’ici que nous nous engouffrons dans la « Combe de la Sabatière », nous le remarquons très vite, le soleil ne nous réchauffe plus les épaules. On grimpe, on trouve des scarabées, on observe les traces laissées par les sangliers, on joue à des jeux de devinettes pour discrètement grimper sur la colline. À ce moment, nous avons l’impression d’être totalement coupés du monde, d’ailleurs, aucun réseau n’est disponible sur nos téléphones et ça fait du bien.

Nous décidons de prendre le chemin de la Sabatière pour faire une pause goûter. Nous y sommes. La suite de la balade s’annonce plus reposante, le sol est plat, légèrement caillouteux. Nous gardons cet itinéraire en-tête, il doit être parfait pour notre prochaine sortie VTT !

Tout le long nous admirons la végétation, comme elle a su s’adapter au Mistral : les sapins nous donnent la sensation de ne pousser que d’un côté, ce qui amuse les enfants et nous étonne !

Vers l’infini… Et au Pont du Gard !

Quelques kilomètres plus loin, nous atteignons clairement le point le plus beau de notre balade : un panorama incroyable ! Notre vue s’étend à des kilomètres devant nous et ce jour-là, le temps était tellement au beau fixe, que nous avons eu la chance d’y apercevoir le Site du Pont du Gard. Cette vue nous accompagne jusqu’au Castellas, où nous redescendons ensuite doucement vers le village pour finir notre boucle.

Après cette journée et 8 kilomètres plus tard, nous sommes tous satisfaits d’avoir pu découvrir nos si beaux chemins.

Vanessa

Auteur

Vanessa

Attachée à la Destination Pays d’Uzès Pont du Gard, Vanessa ne cesse de la découvrir ! Ce qu’elle aime c’est cette sensation d’être ailleurs. Si c’est surtout les randonnées en famille et la course à pied qui la motive, elle aime aussi se surpasser et se laisser tenter par des expériences plus insolites…