Suggéré par Mahée PEYRUSSE
Temps de lecture : 8 min

De nombreux artisans, artistes et créateurs ont élu domicile chez nous. Il y a tant de savoir-faire à découvrir ici : plaisir des yeux garanti ! Je vous emmène, dans ce nouveau billet, à la rencontre de deux figures de l’artisanat local. Ces deux ateliers, ont notamment contribué au rayonnement et à la notoriété de la destination !

La Destination Pays d’Uzès Pont du Gard n’a pas qu’un patrimoine remarquable, de beaux paysages et une gastronomie gourmande à offrir aux visiteurs. Grâce aux talents de nombreux artistes et artisans, elle vous propose beaucoup plus. Vous êtes sur une destination au positionnement artistique très marqué.

Plusieurs villes du territoire bénéficient d’ailleurs d’un label marquant la reconnaissance de ce positionnement artistique. C’est le cas d’Uzès, labellisée « Ville d’art et d’histoire » et de Saint-Quentin-la-Poterie, « Ville et métiers d’art ».

Cette renommée s’explique aussi grâce à la notoriété de certaines figures de l’artisanat local et aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de deux d’entre-elles. Celles-ci sont emblématiques de la destination : les Céramiques de Lussan et les Céramiques Pichon.

©Unsplach Jade scarlato

Les céramiques de Lussan

Les Céramiques de Lussan sont installées comme leur nom l’indique à Lussan, l’un des plus beaux villages de France, et sont connues pour leurs célèbres pintades.

En 1968, le premier atelier a vu le jour à Blauzac grâce à Heidi Caillard. Après avoir rencontré son mari, qui fut l’un de ses clients, ils décidèrent d’acheter un mas pour agrandir l’activité.
Ils ont alors trouvé un mas à Lussan, en ruines, mais idéalement placé sur une route touristique. C’est l’occasion du lieu qui a conduit à la création de cet atelier emblématique. Après l’avoir restauré, ils ont donc ouvert l’atelier en 1974. À l’époque Heidi Caillard travaillait seule, et vendait des céramiques uniquement sur place grâce au tourisme de la région.

Passionnée du monde animalier depuis toujours, elle a commencé à faire des sculptures animalières. À cette époque, la pintade représentait une toute petite collection parmi ses nombreuses créations. Encore aujourd’hui, il y a peu près 200 modèles différents, en majorité des animaux et en particulier des volailles. Dans les années 70/80, la vente phare était celle des canards. Ces derniers étant à la mode, ils représentaient la meilleure vente de la boutique. Les gens ne comprenant pas encore l’intérêt et le potentiel de la pintade. Ce sont les professionnels de la décoration, les revues spécialisées qui ont commencé à la plébisciter. Les ventes sont devenues plus importantes dans les années 1985, près de 10 ans après sa création.

La success story des céramiques de Lussan, s’est donc poursuivie grâce aux professionnels de la décoration, à la fin des années 90. Les magazines de déco créaient une émulation autour de la pintade à chaque parution. Notamment un reportage concernant les Céramiques, en 1998 à la période de noël, dans la revue Art & Décorations. Par pur hasard, avait été également publiée dans cette même revue, une photographie d’une mise en situation d’une pintade chez un client. Cette photographie exceptionnelle, et en pleine page, eu un impact énorme.

L’atelier reçu alors de nombreux appels pour acheter cette fameuse pintade. Cependant, à cette période les ventes se réalisaient uniquement dans l’atelier boutique de Lussan. Il a fallu réfléchir à un système d’emballage afin de sécuriser les envois afin de fournir des boutiques de décoration dans le but d’étendre les ventes.

Au début des années 2000, Adrien Caillard a commencé à participer à des salons professionnels afin de développer la renommée internationale de l’atelier. Il a débuté avec le salon de la décoration mondiale ‘’Maison & Objets’’ à Paris. Ce salon a été un réel déclencheur pour se faire connaître aux yeux de la clientèle internationale.

La seconde étape à l’international a débuté depuis 2015 lorsqu’ils ont commencé à participer à des salons professionnels aux Etats-Unis. Avant la crise du Covid, ils réalisaient jusqu’à 5 salons par an aux Etats-Unis. Ce qui leur a permis d’augmenter considérablement leurs ventes et le marché américain représente actuellement 50% de celles-ci. 

Céramiques de Lussan - figure de l'artisanat local
@DPUPG

Même avec cette renommée internationale, Adrien Caillard et son équipe d’une dizaine de salariés, gardent les pieds sur terre, et plus particulièrement à Lussan. Les Céramiques de Lussan sont définitivement ancrées dans le patrimoine de la destination. Adrien Caillard est un enfant d’ici et il y est particulièrement attaché.

J’ai eu l’opportunité de partir à la rencontre de cette figure de l’artisanat local. Lorsque je lui ai demandé de nous partager son ressenti vis-à-vis du territoire et ses coups de cœur, son attachement était sans équivoque.

‘’ Je n’ai pas vraiment de coup de cœur, je dirai plutôt que c’est la destination en elle-même qui est un coup de cœur.
Ayant quand même pas mal voyagé en 30 ans, j’ai vu beaucoup d’endroits et cette harmonie et cette richesse d’activités sur un périmètre très court, de 50 km, c’est difficile à trouver… On peut s’occuper tous les jours de la semaine et sur plusieurs semaines. Cela, on ne le retrouve nulle part, enfin moi je ne l’ai jamais retrouvé ailleurs… et maintenant je voyage le moins possible […] je suis bien ici, le climat y est exceptionnel. Il y aussi une âme, par les vieilles pierres qui composent les nombreux villages et villes, qui est difficile à trouver ailleurs.
‘’

La Maison Pichon d’Uzès

Partons désormais à la rencontre d’une seconde grandes figures de l’artisanat local, la Maison Pichon d’Uzès. L’histoire de la Maison Pichon Uzès, c’est l’histoire d’une famille de céramistes de pères en fils. Cette Maison, est emblématique du sud de la France, territoire sur lequel la famille est profondément ancrée. Celle-ci a su traverser les époques, depuis sa création en 1802 par Jacques Philippe Pichon.

La tradition familiale s’est poursuivie sur 8 générations et est aujourd’hui encore, implantée au Pont des Charettes à Uzès. Exportant également ses productions dans le monde entier, la Maison Pichon est une manufacture de renommée internationale.

Cette manufacture est l’une des rares entreprises de poteries fines à avoir perduré au fil des années, et ce, depuis le XIXe siècle. Grâce à cela, elle bénéficie du label ‘’Entreprise du patrimoine vivant’’ décerné par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi. Ce label concerne les entreprises françaises qui possèdent des savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence.

Dans les années 1950, leurs fabrications étaient à base d’argile poreuse et rouge de la région d’Uzès. Elles étaient à l’époque, émaillées dans des couleurs caractéristiques du Sud de la France, le vert olive et le jaune Provence. La production a évolué et s’est orientée plus particulièrement vers les arts de la table. L’élément distinctif et caractéristique des céramiques Pichon sont les terres mêlées. Ces dernières correspondent à un mélange de terres colorées qui dans la masse donnent l’effet d’un marbre multicolore, rendant les fabrications uniques.

La Maison Pichon est elle aussi particulièrement attachée au territoire. Elle se réinvente régulièrement, dans le but de partager avec les visiteurs, sa passion pour la céramique. C’est ainsi qu’ils ont créé le Studio Maison Pichon qui est un lieu d’innovation, de transmission et de rencontre créative.

Leur accroche « Arrivez à Uzès la tête remplie d’idées. Repartez avec votre création.’’ À travers ce studio, la Maison Pichon propose donc un service de création sur mesure pour professionnels et particuliers, pour concevoir le design dont vous rêvez.

Maison Pichon - figure de l'artisanat local
© Maison Pichon d’Uzès

Passionnées par la céramique, dévouées au rayonnement de cet art et incontestablement attachées à la destination, ces deux entités ont façonné le paysage artisanal du territoire. Elles contribuent encore aujourd’hui à sa reconnaissance internationale. 

Vous l’aurez compris, ces deux de l’artisanat local sont des incontournables de la destination. Lors de votre séjour, partez-vous aussi à la découverte leurs histoires et leurs créations… Et puis pourquoi ne pas repartir avec l’une d’entre elles, en souvenir ?

N’hésitez pas également à partir à la rencontre des figures de l’artisanat local en découvrant les artistes, artisans et galeries que la destination à la chance d’accueillir.

Auteur

Mahée PEYRUSSE

Mahée sillonne la Destination Pays d' Uzès Pont du Gard avec beaucoup de naturel, pour le plus grand bonheur de nous tous !